Archives pour la catégorie Uncategorized

Projet abandonné: DIESEL Only the Brave

 

Jouer à Only The Brave (Safari / Firefox / Chrome )

/only the brave 1/

L’année dernière, j’ai réalisé pour Diesel / l’Oréal (par le biais d’Amusement) un jeu vidéo en ligne pour le parfum Only the Brave. Pour diverses raisons (tl;dr ), le projet n’est finalement jamais sorti.

Il s’agit d’un jeu reprenant le principe de Canabalt, réalisé en HTML5 avec l’aide du fantabuleux processing.js. Les musiques ont été composés par mon vieil ami Ben « Buroclub ».

//

only the brave 2

 //

___

 

Play Only The Brave (Safari / Firefox / Chrome ) 

..

only the brave 3

//

Last year, I worked for Diesel / L’Oreal (via Amusement) on a online video game based on the fragrance Only the Brave. For various reasons (tl;dr), the project was never released.

It is a game inspired by Canabalt, made ​​with HTML5 and using the fantabulous Processing.js. The musics has been composed by my old friend Ben « Buroclub. »

//

only the brave 4

//

La chevauchée du CAC 40 @ Obs/IN 2011 Arles

///

///

 

La Chevauchée du CAC 40 est une performance où des musiciens jouent en se basant sur une partition générée en temps réel par les fluctuations de la bourse. Cette version était interprétée par les professeurs et les élèves du conservatoire de musique d’Arles.

///

La bataille du centre Pompidou @ La nuit des musées 2011

///

/\\\\

Des envahisseurs un peu désoeuvrés et aigris, ont eu vent de la nuit des musées sur twitter ( avec bien évidemment quelques années de retard, car leur galaxie est tout de même bien éloignée de la notre et les informations mettent beaucoup de temps à leur parvenir. Echaudé par un long voyage ( avec son lot de bouchons et d’aires de repos aux toilettes nauséabonds ), ils sont bien décidés à détruire le centre Pompidou et ses oeuvres. Seuls les utilisateurs de twitter peuvent empêcher cette invasion soit en leur tirant dessus, ou bien en montrant l’étendue de leur culture en retrouvant le noms des oeuvres exposés.

///

//

//

La bataille du centre Pompidou est un jeu collaboratif se jouant avec twitter, présenté à l’occasion de la nuit des musées 2011, au forum du centre Georges Pompidou.

Le centre Pompidou apparaît à l’écran sous formes de blocs qui sont détruits par des envahisseurs. Chaque bloc détruit laisse apparaître une image d’une des œuvres du centre. Les joueurs vont devoir détruire les ennemis en leur tirant dessus ou bien retrouver le nom des œuvres afin de reconstruire le centre. Pour ce faire, les joueurs utilisent leur smartphone et leur compte twitter comme une manette de jeu. Les commandes pour interagir avec le jeu sont envoyées en toutes lettres vers le compte twitter du centre Pompidou. Ainsi, envoyer la commande  gauche dirige les personnages vers la gauche,  droite vers la droite, et  tirer permet de… tirer. Envoyer le nom de l’oeuvre cachée assure la victoire à l’équipe et permets la reconstruction du centre. Tous les joueurs dirigent le même avatar et doivent collaborer entre eux pour gagner.

Enfin, des commandes spéciales étaient disséminées dans le centre, permettant d’accéder à des fonctionnalitées « bonus » du jeu.

//

Photos 1 & 2 : Lorena Biret

////

//

///

La bataille du centre Pompidou (The Battle of the Pompidou center ) is a collaborative game played with twitter, and showed during the nuit des musées 2011 (Museum Night 2011), at Centre Georges Pompidou’s forum.
//
The Pompidou center appears in the form of blocks that are destroyed by the  invaders. Each destroyed block hide a image of one of the center’s artworks. Players will have to destroy enemies by shooting them or find the name of artworks to rebuild the center. To do this, players use their smartphones and twitter like a joystick. commands to interact with the game are sent as words to the twitter account of the Pompidou Center. So, for example, sending the command left  leads the characters going to the left , right to the right and shoot… to shoot. Send the name of the hidden artworks ensures victory for the team and allow the reconstruction of the center. All players play with the same avatar and must work together to win.
//
Special commands were placed throughout the center, providing access to « bonus » features of the game.
//
//


//

///

Excel Warrior

//
Télécharger Excel Warrior
\\••\\
//
///

excel warrior icon Excel Warrior est un jeu video dont les niveaux et les ennemis sont générés à partir de vos fichiers Excel. Ce jeu est sincèrement dédicacé à tous ceux et celles qui s’ennuient au travail devant Excel.

Sur l’ecran de sélection du niveau, il vous suffit de sélectionner un fichier Excel dans votre ordinateur et de le glisser sur la fenêtre du jeu. Seul les fichiers excel « classiques » (avec l’extension .xls ) sont pris en charge.
//
//\\
//
//
COMMANDES
//
[Entrée] Passer les écrans
[haut] [bas] Diriger le vaisseau
[espace] Tirer
///////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////
//++
///
///
//\\
Download Excel Warrior

excel warrior icon Excel Warrior is a video game where levels and enemies are generated from your Excel files. This game is sincerely dedicated to all of those who are bored at work with Excel.

On the level selection screen, just select an Excel file in your computer and drag on the game display. Only Excel files with the .xls extension are supported.

///

//

CONTROLS

[Enter] Switch screens
[Up] [Down] Move the ship
[Space] Shoot
//

Le cœur de l’œuvre serait un mélange d’images, de flux médiatiques, en quelque sorte un compositing en temps réel. Il s’agirait d’un triptyque sous forme de projections vidéo sur un mur, ou seraient mélangées différentes sources d’images et de sons (télévision, vidéo, dessin ).
Le dessin servirait à représenter l’intérieur d’un corps fantasmé et surréaliste, comme une planche d’anatomie qui s’étalerait sur trois écrans( je m’inspire de gravures médicales anciennes) et à l’intérieurs des vaisseaux et canaux de ce corps circuleraient les différends flux et informations visuelles et sonores sous une forme liquide. Je ne sais plus si c’est Bill Viola ou Nam June Paik qui considérait également l’image vidéo comme un liquide. Farizio Plessi traite la vidéo dans ces installations comme un matériau liquide et organique. Pour moi, la télévision est un « robinet à images ». On ouvre le robinet et un flot d’image se déverse, devenant ainsi un matériau malléable et bon-marché. J’ai abandonné l’idée d’utiliser une webcam dans l’installation. Dans les années 60, Martial Raysse et Jacques Monory utilisaient un procédé similaire pour inclure l’image du spectateur dans une oeuvre picturale. Et puis la question de la surveillance vidéo ne m’intéresse pas tellement (enfin, pas ici !).
L’installation comporterait trois parties liées entre elle par la circulation de ces flux. On suivrait ainsi le cheminent d’images médiatiques publiques et collectives qui chemineraient à travers ce corps/cerveau pour aboutir à une image intime. Le premier écran serait l’input, les images de télévision et autres flux médiatiques rentre à l’intérieur du corps par l’intermédiaire des organes des sens, dans la seconde partie les images sont digérés/réinterprétés dans un cerveau-intestin et dans la troisième partie (l’output) s’afficherait une série de dessin que je réalise actuellement d’après mes cauchemars.

J’ai pas mal de références, je pensais à »la société du spectacle » de Debord pour l’aspect médiatique, aux installations de Gilles Barbier et aux dessins de Stéphane Blanquet ou William Hogarth entre autres.

J’ai aussi abandonné l’idée de possibilité d’interactions entre ce corps-machine et le spectateur. Il y aura uniquement des interactions entre machines. Il faut que le fonctionnement de ce corps paraisse, opaque, mystérieux, un peu comme pour un profane qui tenterait de comprendre le fonctionnement du corps humain uniquement à partie d’un planche d’anatomie. J’aimerais par exemple pouvoir récupérer les valeurs numériques des cours de la bourse sur internet et les utiliser pour influer sur le son ( tonalité ?) ou sur l’image (luminosité, couleur ?).