Archives pour la catégorie logiciel

A propos de Struggle for Life

 

Struggle for Life est une application pour téléphone Android qui fait pulser et vibrionner l’écran du téléphone au gré du niveau de sa batterie. Lorsque la batterie de ce dernier devient faible, il choisit un numéro au hasard parmi les contacts et envoie un SMS avec des indications sur sa localisation, en implorant de l’aide.

 

struggle_gif_2

 

Le titre fait référence au livre de Charles Darwin, De l’origine des espèces (The origin of species by means of natural selection, or the preservation of favoured races in the struggle for life ), au sein duquel il exposait ses théories autour de l’adaptation, où comment les êtres vivants développent des mécanismes pour s ‘adapter à leur environnement et survivre.

La lecture d’une légende urbaine m’a également beaucoup inspiré. Dans les années 2000, aux Etats-Unis, une rumeur racontait que des téléphone sans fil dont les batteries étaient mourantes appelaient le 911 (numéro d’urgence américain ). A priori, il s’agissait plus d’un bug technique (ouf!), que d’un phénomène paranormal ou d’un mécanisme de survie mis au point par des appareils qui auraient eu une soudaine conscience de leur finitude.

Je me dois bien sûr d’évoquer l’animisme, une croyance où tous les éléments, y compris les objets inanimés possèdent une âme. Ainsi, au Japon (et plus rarement en occident), on baptise les téléphones durant des cérémonies. Au passage, Saint Gabriel est le saint patron des transmissions…

J’ai toujours trouvé profondément touchante la scène de la « mort » d’HAL 9000 dans le film 2001, l’odyssée de l’espace. Vers la fin du film, pour mettre un terme aux agissements de l’ordinateur psychotique, le cosmonaute Dave Bowman décide de le désactiver. Perdant peu à peu la mémoire, HAL 9000 implore Dave, d’une voix monocorde, tel un enfant apeuré, de renoncer à son projet. Avant sa désactivation complète, il lui propose de lui chanter une chanson (qui s’avère être la première chanson interprétée par un ordinateur ).

 

sms

 

Enfin, lorsque j’étais encore étudiant et que je croyais que voter servait encore à quelque chose, je travaillais à l’hôpital d’Avignon, où je fus témoin d’une scène tragique. Un midi, alors que je revenais de la cantine, un patient venait de faire un arrêt cardiaque. De longues minutes (15 ? 20 minutes ?), avec le personnel qui s’affaire, l’impression d’être inutile, les deux médecins-chef du service qui s’engueulent (l’un veut continuer à réanimer, l’autre pas à cause des séquelles). La violence de ce corps partagé entre la souffrance, la lutte et le relâchement m’avait vraiment marqué. Dans ces moments-là, le corps semble hésiter, s’abandonner, tout en s ‘accrochant par soubresauts à la vie. Et au final, le coeur repart, l’histoire finit bien, même si tu sais que le patient gardera des séquelles à vie…

 

Struggle for Life

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 
Votre téléphone lutte pour sa survie.

Struggle for Life est une application pour téléphone Android qui fait pulser et vibrer l’écran du téléphone au gré du niveau de sa batterie. Lorsque la batterie de ce dernier devient faible, il choisit un numéro au hasard parmi les contacts et envoie un SMS avec des indications sur sa localisation, en implorant de l’aide.

Disponible sur Google Play

 

Your phone struggles to survive. 

Struggle for Life is an application that makes pulse and vibrate the phone screen according the level of its battery. When the battery becomes weak, it chooses a random phone number from the contacts and sends an SMS with information on its location, imploring help.

 

Disponible sur Google Play

 

 

La rhétorique peut casser des briques

//

//

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La rhétorique peut casser des briques est un dispositif pour jouer à Tetris où le joueur doit utiliser des commandes vocales en parlant dans un téléphone pour diriger les pièces. Les commandes basiques sont Gauche, Droite, Tourne et Tombe.
Le joueur ne peut employer qu’une seule fois chaque commande, l’obligeant à user de toutes les ressources de la langue (noms d’hommes politique, vocabulaire marin, synonymes, antonyme, etc). Les commandes sont inscrites sur un carnet d’adresse pour ceux qui souhaitent tricher.

Cette installation a été présentée à l’occasion de l’exposition Obsolescence déprogrammée qui a eu lieu à Chevilly-Larue (94) en Octobre 2014.

Le jeu a été réalisé en utilisant les technologies Processing et Arduino, ainsi que l’API Microsoft Speech.

 

La rhétorique peut casser des briques from Florent Deloison on Vimeo.

 

Rhetoric can break bricks is a version of Tetris where you can use speech commands to move pieces. Basic commands are Left, Right, Turn and Fall. You can also try with sentences, synonyms, antonyms, or figures of speech.

The game use the technologies Processing and Arduino, and also Microsoft Speech API.

//

Quand les hamsters régnaient sur la terre @ Visages du Monde

///

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Durant l’été 2013, j’ai été accueilli en résidence de création vidéoludique à Visages du Monde, un lieu dédié à la création numérique situé à Cergy (95), sur l’invitation de Xavier Girard, directeur artistique du lieu. J’avais choisi de travailler sur des systèmes d’interface mettant en communication l’humain et l’animal par le biais du jeu vidéo.

« Quand les hamsters régnaient sur la terre » est le résultat de cette résidence. Il s’agit d’un ensemble d’installations mettant en scène des épreuves olympiques entre des animaux en chair et en os et des humains, dans un univers fictionnel où les hamsters ont pris le contrôle de la planête et réduit les hommes en esclavage.

Le premier dispositif, Hamster Olympics, est un jeu d’athlétisme, à la manière de l’antique Track n’ Field qui oppose un hamster et un joueur humain. Le hamster cours dans une roue munie de capteurs qui vont enregistrer la vitesse de ses déplacements et les retranscrire à l’écran. Le joueur humain, quand à lui, doit courir face à une Kinect.

Le second dispositif, Hamster Olympics: Fish Edition est un jeu de natation entre des poissons rouges et un joueur humain. Une caméra placée au dessus de l’aquarium capture les mouvement des poissons et va les retranscrire à l’écran . Le joueur humain devra de son côté mimer des mouvements de nage face à un capteur Kinect.

J’avais brièvement abordé ce sujet avec Mormyre-pong, un jeu qui permettait de jouer à Pong avec des poissons. Je souhaitais ainsi, par le biais du jeu vidéo concevoir une interface entre le monde animal et humain, qui partagent le même espace, les mêmes temporalités, mais sans toutefois se comprendre ou parfois en s’ignorant mutuellement. Il s’agissait donc d’appréhender le jeu comme une plateforme de communication entre deux espèces tout en mettant en scène une fable anthropomorphique, où les animaux auraient remplacés les êtres humains en s’appropriant la planète et en exploitant ses occupants égoïstement, sous couvert de spécisme.

Quand les hamsters régnaient sur la terre @ Visages du Monde from Florent Deloison on Vimeo.

Crédits :

Développement Arduino : Adlane Abbioui
Musique et sons : Mehdi Djebbari
Fabrication sculptures : Johnanna Hartzheim & Lénaïck Predon
Intendance : Audrey Navy
Graphisme additionnels, photos & vidéos : Xavier Girard
Illustration affiche : Vincent Rio

Remerciements :

Henri Morawski, Morgane Morisseau

_________________________________________

(Poor nose Amy lay hang less )

During the summer of 2013, I was in residence at Visages du Monde, a place dedicated to digital creation in Cergy (Paris suburbs), at the invitation of Xavier Girard, artistic director of the venue. I chose to work on interface systems enabling communication between human and animal through video games.

« Quand les hamsters régnaient sur la terre » (When hamsters ruled the earth) is a set of installations featuring Olympic events between real animals and humans , in a fictional universe where hamsters took control of the planet and reduces men into slavery.

The first installation , Hamster Olympics is an athletic game , like the old Track n ‘Field, opposing an hamster and an human player . The hamster runs in a wheel equipped with sensors that will record the speed of his movements and transcribe those on the screen. The player must run in front of a Kinect which record the speed of his movements.

The second game , Hamster Olympics: Fish Edition is a game between a goldfish and an human player . A camera placed above the aquarium captures the movement of fish and will transcribe them on the screen. The human player must in turn mimic swimming movements in front of a Kinect sensor.

« When Hamster ruled the earth » is a playful device who question with acidity an anthropocentrism rooted in our culture. Entrusting game controllers to animals, to make them as efficient as a joystick, transforming them into a communication device. Man and animal speak the same language : the playful and sporty performance , in a competition which turns to the absurd.

La chevauchée du CAC40 @ Futur en Seine 2013 / Le Centquatre



Du 13 au 16 Juin 2013, j’ai pu présenter une nouvelle version de La chevauchée du Cac 40 lors de Futur en Seine 2013 qui se tenait au Centquatre, à Paris. Dans les versions précédentes de cette performance, des musiciens expérimentées jouait une partition générée en temps réel à partir des fluctuations du cac40. Cette fois, les spectateurs étaient invités à essayer une variante, où, équipés d’une guitare issue du jeu Guitar Hero, ils devaient jouer une interprétation heavy metal (ou hard-rock si vous préférez ) de la bourse en suivant les symboles colorés apparaissant à l’écran.

L’algorithme générant la partition musicale était loin d’être au point et offrait un résultat à l’oreille… assez spécial. C’est décidé, la prochaine fois je travaillerais avec un compositeur.

 



Le projet a d’ailleurs évolué depuis l’idée de départ (permettre au gens de jouer de la musique directement sur leur portable ou tablette, à l’aide d’une application web en HTML5, et en suivant une partition sur un écran externe) qui s’est révélé impraticable à la fois pour des raisons techniques (jouer et synchroniser du son en HTML5 sur smartphone est actuellement aussi chiant qu’un film de Michael Haneke sous antidépresseurs ) et également en terme de gameplay et d’amusement (jouer de la musique sur un écran tactile, c’est vite lassant). J’ai donc préféré utiliser une guitare de Guitar Hero branchée sur mon programme Processing, celui-ci envoyant des signaux midi vers le logiciel Fruity Loops et son plugin Slayer, qui génère des bruit de guitares virtuelles tout à fait convaincantes.

 

Le projet tel que je l’avais conçu au départ, avec une interface HTML5 fonctionnant sur un smartphone ou une tablette.

Je trouve qu’il y a parfois une forte proximité entre l’exécution d’une partition musicale par un musicien et le joueur de jeu vidéo qui doit compléter un niveau d’un jeu de plateforme. Le jeu devient une partition, où chaque action doit être exécutée au bon moment, avec toutefois une certaine latence ou liberté que l’on pourrait comparer au style ou à de l’improvisation en musique. Le jeu et le concert, pris dans leur dimension de spectacle partagent par ailleurs un aspect performatif. Le jeu n’est plus une finalité et ne s’arrête pas à l’écran, mais englobe aussi les joueurs (cf. Johann Sebastian Joust), de la même manière qu’un concert n’est pas juste de la musique mais comprends aussi la performance des musiciens.

Dans cette vidéo où le classique Super Mario Bros est jouée par une intelligence artificielle, l’analogie entre la partition musicale et le jeu me paraît évidente. (évidemment, cette comparaison ne tient que sur des jeux avec un gameplay rigide, qui ne laissent que peu de choix au joueur ).

Sur le rapport performatif entre jeu (jouer au jeu) et musique (jouer une partition ), il y a aussi ce projet de Riley Harmon, Show me how (not ) to fight, où des musiciens jouent à partir d’une partition générée par les actions des joueurs du jeu vidéo Counter Strike.

 

Je peux enfin allier mes deux passions: le métal sataniste et le trading à haute fréquence.

Futur en Seine fut par ailleurs pour moi l’occasion d’une discussion avec un critique d’art numérique auto-proclamé, qui m’assura que l’art numérique ne pouvait être que génératif (ah bon ? ) et construit avec du code (vraiment ?). Il m’expliqua également avec une autorité que lui devait le hasard d’être (beaucoup ) plus âgé que moi, que le jeu vidéo, cet infâme gadget débilitant pour enfant, et que c’était tout de même mieux de notre temps quand on jouait dans le caniveau avec des cailloux et des bâtons, bref, que le jeu vidéo n’était pas digne d’être accoquiné à un art numérique si pur. Passons sur le fait que l’art génératif est une catégorie de l’art numérique qui souffle, facilement, ses 40 bougies (souvenez vous de Vera Molnar ou de Manfred Mohr ), que l’art numérique ne sous entend pas forcément la manipulation du code et enfin que le jeu vidéo a suffisamment de similitudes avec ce dernier et de richesses pour être digne d’intérêt et comparé à l’art numérique, voir peut-être prétendre au statut d’art numérique lui-même. Habituellement, j’essaie de me tenir à l’écart des traditionnelles discussions stérile à propos de ce qui relève ou non de l’art, mais je crois que je suis fatigué par le mépris à l’encontre de ce médium.

 

BONUS

Télécharge gratuitement* tes stickers du « Death Recession Tour 2013  » à imprimer toi-même  en cliquant sur l’image ci-dessous !!!

* Offre soumise à condition dans la limite d’un sticker par utilisateur. Cette offre à reçu le label Pur ®© délivrée par Hadopi.