Mormyre-pong


Suite à l’excellent workshop Mormyrophone (plus d’infos ici et ici ), mettant en scène des mormyres, poissons produisant un champ électrique pour se repérer dans leurs environnements, mon projet était de fabriquer un dispositif permettant de jouer à un jeu vidéo (pong, en l’occurrence ) avec le poisson.


D’un coté le joueur humain dirige la raquette de droite avec un clavier , tandis que le poisson contrôle la raquette de gauche à l’aide de sa manette spéciale. La manette du mormyre est un tube dans lequel il aime passer le plus clair de son temps. Ce tube est équipé d’une électrode à chaque extrémité, servant à mesurer l’intensité du champ électrique . Ces électrodes sont reliées à la carte son d’un ordinateur avec un jack, chaque électrode correspondant à une voie. Ce système permet de localiser le poisson dans le tube-contrôleur. Si le champs électrique est plus intense sur l’électrode de gauche que sur celle de droite, alors on en déduit que le poisson se trouve à gauche dans le tube. Si le poisson est à gauche, la raquette va à gauche et si le poisson est à droite, alors la raquette se place à droite. Étant donné que le poisson n’a aucun retour visuel pour savoir ou se trouve la balle un deuxième dispositif est installé sur le tube: deux circuits équipés d’un interrupteur. Dès que le circuit est fermé, le mormyre se prend en quelques sorte son champs électrique dans la gueule, et il n’apprécie pas trop. Il va donc aller à l’autre extrémité du tube, la où ce feedback est inexistant. Ainsi, si le joueur humain renvoie la balle vers la gauche de l’écran, une impulsion de ce type va être envoyé sur la droite du tube, obligeant le poisson à aller à gauche, ce qui aura pour effet de positionner la raquette à gauche sur l’écran (vous suivez ? ).

Tout cela reste théorique, car en pratique ça ne marchait pas (ou mal), mais avec un peu plus de temps (et des poissons 2.0 compatible java ) j’espère pouvoir arriver à ce résultat.

Bien évidemment dans ce dispositif on ne joue pas réellement à pong avec un poisson ( quoiqu’avec les progrès de la science viendra peut être un jour où je pourrais jouer à Doom avec mon poisson rouge…), il s’agit plus d’un conditionnement, un peu comme ces tours avec des animaux dans les cirques, où l’animal n’a pas conscience du sens de l’action qu’il exécute, c’est notre regard et notre compréhension qui fait sens.


En tout cas, le principe du jeu video utilisé comme interface de communication entre l’animal et l’humain me paraît être une piste sur lequel j’aimerais continuer à travailler, tout en utilisant comme base théorique les concepts d’Henri Laborit , entra perçu dans l’excellent film d’Alain Resnais, Mon oncle d’amérique .

2 réflexions au sujet de « Mormyre-pong »

  1. Ping : Quand les hamsters régnaient sur la terre @ Visages du Monde | FLORENT DELOISON

  2. Ping : Humains vs Hamster - Pierre B

Laisser un commentaire