Ouroboros

Ouroboros est une performance sonore qui utilise les paramètres internes de l’ordinateur pour (essayer de ) générer de la musique procédurale. Un programme créé dans Processing récupère les données et statistiques des performances de l’ordinateur (mémoire, processeur, disque dur) en se basant sur le moniteur de performances de Windows. Ces données sont ensuite envoyés via osc dans pure data, ou elle sont retraités et renvoyé à nouveau vers Fruity loops (logiciel de musique ) sous formes de données midi. Mais à chaque fois qu’une nouvelle note est jouée, une fenêtre de firefox s’ouvre, ayant ainsi une incidence sur les performances de l’ordinateur. La machine se mord la queue…
L’ouroboros, dans de nombreuses mythologies est un serpent qui se mange lui même. La finalité de cette performance serait peut être de faire planter l’ordinateur, mais je n’y arrive pas, comme quoi Windows est parfois plus stable que ce que l’on en (mé) dit…

Du travail d’équipe:


1) Le moniteur de performances de Windows. Les données sont écrites dans un fichier texte.

2) Processing récupère les données du fichier texte et les envoie vers pure data via osc. Chaque nouvelle donné envoyée entraine l’ouverture d’une nouvelle fenêtre de Firefox, pour le plus grand plaisir de l’ordinateur et de windows.


3) pure data retraite et organise courageusement les données puis les envoie en midi vers fruity loops.

4) fruity loops reçoit les données midi qui sont redistribuées vers une dizaine d’instrument:
basse, guitares, guitare indienne (qui sonne comme le gamin trisomique qui joue du banjo dans Délivrance )…


5) Le résultat final à l’écran. Windows est au bord du crash, mais tient bon.

———————

Edit du 13 Avril:

Je viens de me rendre compte qu’un artiste a plus ou moins fait le même projet que moi il y a de cela un an. Deux solutions d’offrent à moi:

1) Je retourne dans le passé et je tue ce type avant qu’il n’ait l’idée de ce projet.

2) J’abandonne ce projet et je passe à autre chose, de toutes manières j’ai plein d’autres idées à exploiter.

Je choisis la solution n°2…

Laisser un commentaire