Bourse > partition > musique

/////////

Je travaille actuellement sur un projet de software qui récupère en temps réel les cours de la bourse sur internet et génère à partir de ces valeurs financières une partition pouvant être interprété par des musiciens. La finalité de ce projet est de fournir une plate forme/ interface pour la réalisation de performances par des musiciens qui pourraient interpréter, voir improviser sur le Cac 40 ou le Nasdaq.

Je cherche pour le moment à établir des règles, un mètre étalon ( voir Duchamp ) qui consisterait à édicter qu’une valeur donnée correspond à telle note ou élément de notation. Au fur et à mesure que le cours de la bourse évolue, de nouvelles notes apparaissent sur la partition. Il faut ainsi que je trouve une équivalence entre le temps d’arrivée des données (flux ) de la bourse et les différents temps de la notation musicale (tempo, intervalle ). La difficulté réside notamment dans la tentative de faire coïncider ces différentes échelles de temps ( temps du flux / temps de la notation / temps de l’exécution musicale ).

Ce qui m’intéresse dans cette confrontation entre les marché financiers et des musiciens par le biais d’un programme, c’est la manière dont un musicien pourrait ajouter du « sensible », ou du sens sur une partition générée par un ensemble de paramètres (l’économie ) incontrôlable et incompréhensible, soumis à une certaine forme de hasard (cf John Cage ). Les termes de cette sublimation de l’argent en musique sont encore à définir, mais il me semble que cela serait plus intéressant si la machine générait une ligne musicale simple et répétitive, sur laquelle des musiciens rompus au jazz, par exemple, pourraientt improviser et enrichir au niveau harmonique, rythmique. La machine impose un programme que le musicien suit tout en prenant ses libertés avec.

Un parallèle avec l’alchimie me parait également intéressant, car au delà de la transformation physique d’un matériau en un autre (transmutation ) il y a également un aspect spirituel qui rentre en jeu.

Ce projet est dans la continuité d’un travail débuté l’année dernière (voir ici, ici et ) ou un patch pure data récupérait les datas de la bourse sur le net et les recrachait sous forme de son… pas très mélodieux.
J’aimerais désormais ouvrir ce système vers l’extérieur afin que ces données trouvent un autre encrage dans le monde physique que de simples hauts parleurs . Je suis en train de passer de pure data vers processing (ce dernier étant beaucoup plus portable et permettant de réaliser des projets visuellement plus complexes qu’avec pure data ).

Je suis plutôt limité par mes faibles connaissances musicales sur ce projet (je lis avidement un bouquin du style “le solfège pour les nuls” pour tenter de remédier à mes lacunes en matière de notation musicale). Je cherche des musiciens plutôt confirmé et branché jazz, free-jazz ou au pire post-rock, qui seraient intéressés pour collaborer avec moi sur ce projet . Je conçois vraiment ce projet comme un espace d’échange et d’ouverture interdisciplinaire.

Laisser un commentaire