A propos de CRS Simulator (simulateur de dialogue social )

////

Avec CRS simulator, je voulais parodier les jeux d’arcades des années 90, dans le style de final fight ou street of rage, tous ces jeux qui proposaient une vision réactionnaire du monde. Les scénarios de ce genre de jeu, souvent calqués sur les séries B cinéma de la même époque proposaient au joueur d’incarner un héros propre sur lui, qui se battait contre des punks, hippies, bref toutes sortes de personnes qui pouvait mettre en péril la vision lisse de l’american way of life. Je trouvais amusant de transposer les codes et schémas binaires de ce genre de jeu dans l’actualité: la droite arrogante qui expulse, méprise la culture, veut imposer des tests adn à tous va,etc .

L’idée d’utiliser la wiimote venait aussi de cette volonté de pervertir les codes du jeu vidéo. Je trouve que la wii, est une console géniale pour ce qui est du concept et de la partie technique, mais les jeux sont horriblement ennuyeux et classique. Oh! Un jeu de tennis! Ah! Un jeu de bowling. Bientôt un jeu de footing ? Stop! Quitte à proposer une machine innovante, Nintendo aurait du concevoir des jeux du même acabit . Malheureusement le marketing formate tout. J’aurais tellement voulu jouer à un jeu de crucifixion ou à un jeu de celui-qui-pisse-le-plus-loin avec la manette wii..

La wiimote (manette wii ) est vraiment intéressante car elle demande une implication supplémentaire au joueur, il faut exécuter le mouvement réel, et non plus appuyer sur un bouton pour influer sur le jeu. Cette implication du joueur m’intéresse sur un jeu aussi politiquement marqué que Crs Simulator. Pour gagner, le joueur doit mettre en application la politique du gouvernement en tabassant métaphoriquement (dans le jeu) et littéralement (avec la wiimote) les ennemis/opposants de cette politique (un peu comme les méchants dans street of rage).

Ce jeu s’inscrit ainsi dans la droite lignée du simulateur de reportage TF1; le spectateur-joueur se trouve pris au piège au sein d’une machine médiatique qui singe la réalité de manière outrancière et le met face à ses propres valeurs .

On peut se demander si le jeu vidéo est un art (mineur) ou simplement une industrie. Peut être les deux à la fois ? Le jeu vidéo peut être utilisé comme un médium grand public, en l’occurrence ici, pour me moquer et cracher sur la politique du gouvernement. J’aime bien le détournement du jeu vidéo qu’on fait les types à l’origine du bushgame, hilarant et très instructif sur le fonctionnement de l’économie américaine, ou bien les italiens de molle industria avec leur jeux de gestion sur mac donalds (astuces: pour gagner, il faut corrompre des diététiciens et planter plein de champs d’ogm! ) ou sur le Vatican.

///

2 réflexions au sujet de « A propos de CRS Simulator (simulateur de dialogue social ) »

  1. monoton

    Je n’ai malheureusement pas pu y jouer,la version machintoch ne marchant pas chez moi
    mais l’idée est excellente
    ce jeu mériterai d’être plus diffusé
    par exemple sur Agora vox je pense que tu pourrais avoir des retours intéressants

    voila

  2. Florent Deloison

    Sur Mac, je crois qu’il faut lancer le fichier crs_simulator.app. J’ai testé sur un G5 et ça marche (mal, mais ça marche). Bon après, moi et les mac…
    Je connaissais pas agora vox, je vais jeter un coup d’oeuil.
    merci !

Laisser un commentaire